Etude sur le Ki 61 Hien "Tony"

Blochmorane

 

Introduction :

Après moult consultations et recoupements de diverses documentations achetées ou glanées çà et là, je pense être désormais en mesure de définir les différentes versions du fameux Ki.61 "Tony". Afin de faciliter l’appréhension des différences entre les versions, chacune sera accompagnée de croquis et de photos (source Internet).

Le Tony a existé en 2 versions : le Ki.61-I et le Ki.61-II, déclinées respectivement en 4 et 2 sous versions. Avant de les aborder individuellement en détail, il est nécessaire de connaître le système de désignation utilisé par les Japonais, pas toujours évident pour nous autres Occidentaux.
Sans avoir la prétention de vouloir donner ici un cours de japonais, la principale information à retenir est la signification des appellations "Ko", "Otsu", "Hei" et "Tei". Elles sont les équivalents de "primo", "secundo", "tertio" et "quarto" en japonais. A celles-ci s’ajoute le terme "Kai" qui veut dire "modifié".

Première version, et la plus répandue : le Ki.61-I :

- Le Ki.61-Ia Ko

Première sous version mise en service, elle s’identifie extérieurement par la roulette de queue rétractable.



Son armement était constitué par 2 mitrailleuses Ho.103 de 12,7mm dans le nez et 2 mitrailleuses Type 89 de 7,7mm dans les ailes. Le panneau d’armement alaire présente un petit bossage décalé vers la droite par rapport à l’axe du dit panneau.



Selon toute logique, le décalage est identique et non symétrique sur les deux ailes. Sur la photo ci-dessous, on voit bien la roulette rétractable et le bossage décalé de l’armement.



(www.warbirdpix.com)

A noter que le bossage visible à l’intrados n’est qu’un récupérateur de douilles utilisés sur les Tony affectés aux écoles comme ici celle d’Akeno (un peu comme sur les P-36 aux US avant la guerre).

- Le Ki.61-Ib Otsu

Cette deuxième sous version voit la disparition du mécanisme de rétraction de la roulette de queue, jugé peu fiable, au profit d’une roulette fixe.



L’armement passe à 4 mitrailleuses Ho.103 de 12,7mm (2 dans le nez, 2 dans les ailes). L’installation de la mitrailleuse de 12,7mm dans l’aile entraîne le déplacement du bossage (légèrement plus volumineux) dans l’axe du panneau d’armement.



Malgré la qualité moyenne de la photo ci-dessous, on peut apercevoir le nouvel emplacement du bossage.



(www.warbirdpix.com)

De plus apparaît à partir de cette sous version la capacité d’emport de pylônes sous la voilure.

- Le Ki.61-Ic Kai Hei

Afin d’augmenter la puissance de feu pour faire face aux bombardiers américains, les Japonais envisagent l’installation de canons de 20mm en lieu et place des mitrailleuses de 12,7mm dans les ailes. L’indisponibilité du canon Ho.5, due à sa mise au point tardive, les oblige à se tourner vers l’Allemagne qui livre 800 canons MG.151/20 de 20mm. L’adaptation de ce canon dans l’aile du Tony nécessite l’installation d’un bossage plus volumineux et moins effilé.



Le tube du canon dépassant du bord d’attaque identifie à coup sûr cette sous version (voir photo ci-dessous).



(www.warbirdpix.com)

NOTA : Les 3 sous versions ci-dessus sont toutes du type "nez court" (voir les croquis ci-après).





- Le Ki.61-Id Kai Tei

Pour des raisons connues seulement des ingénieurs japonais de chez Kawasaki, cette dernière sous version du Ki.61 voit le retour des mitrailleuses Ho.103 de 12,7mm dans la voilure afin de permettre l’installation de 2 canons Ho.5 de 20mm dans le nez, entraînant un allongement de celui-ci de 19cm.



Cette configuration d’armement sera conservée pour les versions suivantes ainsi que pour les Ki.100.
La distinction entre un "nez court" et cette sous version dite "nez long", n’étant pas toujours évidente sur les photographies, un autre détail extérieur s’avère très utile, à savoir un carénage oblong présent à la racine des raccords Karman.



(www.warbirdpix.com)

A noter que toutes les sous versions du Ki.61-I ont conservé le même type de verrière.



Quelques particularités et exceptions :

Sur certaines photos de Tony, nombre d’entre vous remarqueront la présence d’un tube Venturi sous le pare-brise, du côté gauche, qui n’est pas liée à une sous version particulière.
De même, on peut observer sur les photographies que presque tous les "nez courts" possèdent des feux de position noyés dans le saumon (rouge à gauche, bleu et parfois vert à droite) alors que la majorité des "nez longs" est équipée de petits feux en forme de goutte d’eau à l’extrados et à l’intrados de chaque saumon.

Deuxième version à voir le jour : le Ki.61-II

- Le Ki.61-IIa Kai Ko

La puissance du moteur Kawasaki Ha.40 (1100 CV) s’avérant pénalisante, ce dernier est remplacé par le modèle Ha.140 de 1350 CV dont l’installation sur la cellule nécessite un nouveau dessin de l’avant dans son ensemble.



Un nouveau pare-brise et une nouvelle verrière sont également installés,



ainsi qu’un empennage vertical à la surface agrandie.



On peut voir sur la photo de profil ci-dessous l’ensemble de ces modifications.



(www.warbirdpix.com)

Malheureusement, les seules photos disponibles de cette sous version ne montrent que des appareils capturés ou d’évaluation.

- Le Ki.61-IIb Kai Otsu

Les principales modifications extérieures de cette sous version sont la verrière à visibilité totale,



l’abaissement du dos du fuselage et le renforcement du raccord de l’empennage vertical et des plans horizontaux.



La photo ci-dessous est la seule, à ma connaissance, montrant un exemplaire de cette version au 56ème Sentaï, car seuls 7 ou 8 exemplaires auraient été livrés.



(www.warbirdpix.com)

NOTA : Une seule source mentionnait pour cette sous version un armement constitué de 4 canons Ho.5 de 20mm (2 dans le nez, 2 dans les ailes) mais je n’ai pas trouvé une seule photo ni même un plan confirmant cette information.

Les Maquettes de Tony et Leurs Réelles Possibilités :

- Au 1/72ème

- Chez Dragon : deux références sont disponibles :

Référence 5021 : "IJA TYPE 3 FIGHTER Ki.61-1 HEI ‘HIEN’ (TONY)"
Il s’agit en réalité d’un Ki.61-Id Kai Tei avec toutes les caractéristiques propres à cette sous version.
Deux décorations sont proposées :
- Le n° 24 du 244ème Sentaï, piloté par Kobayashi, qui est bien un Kai Tei (le n° 24 sur les jambes de train devrait être bleu ou rouge mais pas noir).
- Un Ki.61 du 18th Fighter Squadron (6th F/BG) de l’aviation nationaliste chinoise dont le camouflage devrait être vert uni pour les surfaces supérieures,



(www.warbirdpix.com)

celui proposé ayant été porté par un Ki.61-Ib Otsu.



(www.warbirdpix.com)

Référence 5028 : "IJA TYPE 3 FIGHTER Ki.61-1 ‘HIEN’ (TONY)"
Sortie cette année, cette nouvelle référence était annoncée comme permettant de réaliser une des 3 versions "nez courts" (concept "3 in 1") et je m’en réjouissais d’avance. Quelle ne fut pas ma déception à l’ouverture de la boîte ! On y retrouve la même grappe évoquée ci-dessus à laquelle ont été ajoutés un capot moteur avec des mitrailleuses, une paire de canons MG151/20 et leurs bossages correspondants. Malheureusement, le fuselage est du type "nez long" et rend inutilisable les pièces supplémentaires ainsi que (et c’est bien dommage) les 6 décorations proposées :
- un Ki.61-Ia Ko (le n° 05) du 37ème Kyôikuhikotai,
- un Ki.61-Ib Otsu du 68ème Sentaï,
- un Ki.61-Ic Kai Hei (le n° 21) du 39ème Sentaï,
- deux Ki.61-Ic Kai Hei du 244ème Sentaï dont le n° 88,
- un Ki.61-Ic Kai Hei (le n° 27) du 56ème Sentaï.

- Chez Fine-Molds : il existe quatre références :

Référence FP1 : Au début des années 90 sortait dans le plus grand secret la première référence Fine-Molds au 1/72°, à savoir un Ki.61-IIb Kai Otsu, malheureusement introuvable de nos jours. Il ne reste plus qu’à espérer une réédition.

Référence FP19 : "KAWASAKI Ki.61-II KAI ‘FAST BACK’ TONY"
Sans surprise, elle permet d’obtenir un Ki.61-IIa Kai Ko pour lequel nous avons un choix de trois décorations :
- les n° 10 et 17 du centre d’évaluation de Fussa au Japon,
- un appareil aux couleurs présumées du 56ème Sentaï.
Le capot moteur ne comporte d’ailleurs pas les canons Ho.103 de 20mm.

Référence FP24 : "KAWASAKI Ki.61-I ‘OTSU’ TONY"
Comme l’indique l’intitulé de la boîte, on a bien un Ki.61-Ib Otsu, avec les bons bossages d’armement d’aile.
Deux possibilités de décorations sont offertes :
- un appareil du 78ème Sentaï pour lequel le camouflage est fourni sous forme de décalcomanies (Vive l’assouplissant !),
- un appareil du 19ème Sentaï.

Référence FP25 : "KAWASAKI Ki.61-I ‘HEI’ TONY"
Ce kit de Ki.61-Ic Kai Hei aurait été parfait si les bossages spécifiques aux canons MG.151/20 de 20mm étaient fournis (à récupérer dans le kit 5028 de Dragon ?). Par contre, de très jolis petits tubes creux sont fournis en métal pour reproduire les canons. Deux décorations sont proposées au choix :
- le n° 21 du 39ème Sentaï,
- le n° 41 du 18ème Sentaï.

Référence FP26 : "244th AIR REGIMENT KAWASAKI Ki.61-I TONY"
Il s’agit du même kit que la référence FP25 (toujours sans les bossages des canons MG.151/20) avec un choix de deux décorations du 244ème Sentaï :
- le n° 88 du Cne Shono,
- le n° 295 du Cdt Kobayashi avec, pour ce dernier, le camouflage fourni en décalcomanies.

- Chez Hasegawa : nous avons le même kit, datant des années 80, disponibles sous plusieurs références selon les années d’édition et les décorations fournies. La maquette représente un Ki.61-Id Kai Tei (attention aux décorations proposées selon la référence) mais les bossages d’ailes me paraissent trop petits. En les remplaçant (remoulage) comme je l’ai fait,



on peut obtenir une jolie petite reproduction du "nez long".





Il faut également songer à reproduire les tubes des canons Ho.5 de 20mm du capot moteur, maltraités par Hasegawa, sans oublier le phare d’atterrissage à confectionner dans l’aile gauche.



Je passe volontairement sous silence l’ancien kit Revell, datant des années 60 et ne répondant plus aux critères actuels. Néanmoins, rendons lui hommage car il a fait les beaux jours d’un bon nombre d’entre nous pendant deux décennies.

- Au 1/48ème

- Chez Hasegawa : Au moins 5 références.

Référence JT12 : "KAWASAKI TYPE 3 FIGHTER HIEN (TONY)"
Nous avons là un Ki.61-Id Kai Tei complet sans erreurs apparentes. La planche de décalcomanies permet de réaliser :
- un appareil du 244ème Sentaï piloté par le Cne Ichikawa (le fameux trèfle vert),
- un appareil du 17ème Sentaï,
- un appareil du 105ème Sentaï.

Référence JT14 : "KAWASAKI TYPE 3 FIGHTER HIEN (TONY) 244th FIGHTER GROUP"
Il s’agit du même kit que la référence JT12 avec un choix de trois décorations pour des appareil du Cdt Kobayashi du 244ème Sentaï :
- le n° 24 bleu à deux périodes différentes (février et avril 1945),
- le n° 62 rouge (manquant sur la planche) en mars 1945.

Référence JT87 : "KAWASAKI Ki.61-I HEI HIEN (TONY)"
Il s’agit bien là d’un "nez court" avec toutes les pièces permettant la réalisation d’un Ki.61-Ic Kai Hei.
Les trois décorations proposées sont :
- le n° 295 du 244ème Sentaï piloté par Kobayashi,
- le n° 294 du 56ème Sentaï,
- le n° 41 du 18ème Sentaï.

Référence 9613 : "KAWASAKI Ki.61-I KOH/OTSU HIEN (TONY)"
Nous trouvons de nouveau un "nez court" offrant la possibilité au choix d’assembler un Ko ou un Otsu, les différences entre ces 2 sous versions ayant été bien prises en compte.
Quant aux décorations proposées, nous avons :
- deux Ki.61-Ib Otsu du 149ème Shinbu Taï,
- un Ki.61-Ia Ko du 37ème Kyôikuhikotai.

Référence 9654 : "KAWASAKI Ki.61-I HEI HIEN (TONY) 244th FLIGHT REGIMENT"
Il s’agit du même kit que la référence JT87 avec un choix de deux décorations pour des Ki.61-Ic Kai Hei du 244ème Sentaï :
- le n° 88 du Cne Sono,
- le n° 43 du Cal Ishioka.

Pour mémoire, je citerai le kit multi matériaux édité au début des années 90 par Right Staff, déjà hors de prix à l’époque (près de 400 FF) et introuvable de nos jours. D’après les renseignements en ma possession, il permettait de réaliser un "nez court".

Bien entendu, cette petite étude personnelle n’est sans doute pas définitive et ne demande qu’à être complétée.
Merci pour votre attention

Note du webmaster : mes remerciements MP3 pour la mise en page de cet article.