DC-3

Pierre "madman" Greutert

Les ailes (II)




L'endroit le plus difficile...



Ne comptez pas les rivets ! Le compte est bon
Bon, ben j'en ai mérité une petite... à la vôtre

Petite journée de "maquettage". On approche de la fin



Le dessous est presque terminé (manque les rivets et 2-3 bricoles).

Salutations du cockpit.

m0m0 a écrit:

...les grosses rayures que l'on peut voir sur les panneau du fuselage notamment...

Pas de soucis, je ne les enlèverai que tout à la fin du projet. Parce que là, avec toutes les manip' la bête se prend des gnions à tout bout de champ. Au point qu'il suffit de la regarder pour qu'elle se raie. Et la photo macro ne fait qu'amplifier le défaut.

Alors un peu de patience, le polissage viendra, et après: DEFENSE DE TOUCHER !

m0m0 a écrit:

Okidoki
Et penses-tu 'mattifier' la peau de ton DC-3? Un peu comme le russe a fait sur son modèle (cf. lien sur le forum 'avion et maquette').

Non, il restera brillant.
Voici le modèle grandeur nature... Notez que c'est une "réplique", mon modèle diffère sur plusieurs points, hormis la peinture.

Le fuselage est presque fini J'ai peint le nez. Il faut 6 heures pour que la peinture sèche, alors une cloche la protège des poussières.

airsoft collector a écrit:

...une petite question, je vois que le premier post date de janvier, on est presque fin mai, ça fais quasi 5 mois, mais combien d'heures par jours ? par semaine ? avez vous fait un total ?

Je ne tiens pas de décompte. Je fais des maquettes pour le plaisir, et le temps ne compte pas, c'est bien connu A la fin d'un projet il m'arrive de faire une estimation, juste pour avoir une idée. Le résultat est très approximatif, du genre "entre 500 et mille heures".
Je construis régulièrement, 1 à 2h par soir, plus le week-end, avec des interruptions dues à "fatigué, pas envie" et à d'autres activités familiales.

Fabrication pas-à-pas d'un élément de renforcement structurel.
1. Les ingrédients: une copie de la pièce à fabriquer sur papier transparent, de la feuille alu, un rapporteur, une règle, une roulette "Rosie"


2. Report du transparent sur le dos de le feuille alu, et premier embossage à la Rosie. J'ai marqué une dent de la roulette en noir, cela facilite en re-positionnement ultérieur.


3. Embossage terminé au recto de la feuille.


4. Le résultat au verso


5. La pièce est controlée, puis collée sur l'emplacement de l'aile.


6. Une seconde bande de renforcement est collée par dessus le première.


7. Et voilà le travail: de beaux rivets en positif

Second essai pour reproduire les nervures boulonnées.

Résultat plus tard..

Rien que pour le plaisir des yeux


Et voilà pour aujourd'hui

Très bien cette démonstration pour fabriquer les renforts rivetés en relief

Comment procèdes-tu pour la découpe ?

Avec l'X-Acto, coté papier ou alu ? autrement ?

C'est que les rivets sont facilement aplatis, pas évident de caller une règle pour la découpe à cause de ça ......

Pour la découpe, je coupe au scalpel depuis l'envers, pour ne par écraser les rivets. C'est difficile à appliquer, car il ne faut pas presser sur les rivets qui s'aplatissent, mais passer doucement un coton tige, puis un cure-dent entre les lignes de rivets. Mais ça tient léger...

Sur un tapis de découpe cutter, ça va très bien. Le Karman, comme la majorité des panneaux, c'est posé, puis coupé, ou un mix des deux: un bord franc (coupé), les 3 autres bords sont tranchés une fois la feuille appliquée.

Griffin a écrit:

OK prof', c'est juste que les courbes, c'est déjà beaucoup moins "facile" que des coupes droites !...

Tu as raison, il suffit de faire des panneaux plus petits, de façon à avoir le moins que possible des courbes composées. Le dessus du Karman a été fait en 5 pièces.
Et le coup du balsa, c'est un bon tuyau, merci faut juste pas pousser trop fort...

<== 12           14 ==>