I-15bis

Par Martial

Ecrire au Webmaster

 

J'ai acheté ce kit sur un coup de tête, je l'ai commencé sur un coup de tête, et je ne le regrette pas, il est tout mignon, et le moulage est correct, pas trop de bavures assez bien centré.

La boîte :

L'illustration assez sympa semble présenter une petite erreur en représentant plus de haubans qu'il y en a en réalité... Mais en fait, je crois qu'il s'agit d'une voilure de I153.

Montage

Le kit se présente sur une seule grappe moulée en plastique blanc (Ouf...)
Dans l'ensemble la gravure est mixte, en creux et relief, mais assez judicieusement faite. Deux décorations sont proposées, une verte, classique et une blanche, celle du couvercle de la boîte, celle que je vais réaliser.

Le seul petit défaut à signaler, ce sont les gouvernes de profondeur qu'il faut impérativement découper, car elles sont pendantes lorsque l'avion est à l'arrêt. C'est étrange que le fabriquant n'ai pas proposé des gouvernes séparées alors qu'il s'est fendu d'une superbe dérive... Mais le plastique ICM est très mou et tendre, et la correction est facilement faite.

J'ai rencontré une petite difficulté au niveau du poste de pilotage...
Bien malin est celui qui comprend comment installer le siège...
Un harnais en opercule de yaourt a été rajouté.

Le kit est déjà bien avancé, la phase peinture est en cours...

Voila donc ce monstre de 14cm d'envergure (enfin l'aile supérieure, parce que l'aile inférieure c'est plutôt dans les 10,5cm)

Peinture

Pour les décos voici celles proposées :

Elles sont pas mal, mais la verte, bon, j'ai déjà un SB2 comme ça alors...

La déco vedette de la boîte (je dis ça parce qu'elle est non seulement sur le dessus, mais au dos de la boîte et en couleurs) est celle que je vais faire !

Sinon, ayé, eul'bleu il est mis... Pourquoi ai-je l'air de quelqu'un qui revient de loin (genre apnée de plusieurs dizaines de minutes façon maître YoGa) ? Et bien figurez vous que je peins à la Zenamelle, moua... Et le blanc Humbrol c'est pas un cadeau comme peinture... C'est super fragile !!! En plus, cette @#%peinture peut parfois transformer votre aérographe en machine à crépi !!! Mais alors pourquoi persister ? Et bien c'est un peu à cause du stock : il me reste en gros une centaine de pots à finir...

Alors voila le dessus :

Sur l'aile inférieure, au pied des mats, il faut supprimer les ergots devant recevoir les haubans , car cela ne correspond pas à la voilure du I15Bis.
Les "fils" qui dépassent sont les cables de commande des ailerons (aile supérieure uniquement, c'est un sesquiplan). Ils seront collés d'abord sur l'aile, puis tendus et fixés par une goutte de cyano déposée A L'INTERIEUR du fuselage, avant pose du moteur. Pour les haubans , là je vais moins faire le malin parce qu'ils traversent le capot moteur (petit trou ovale de 1x0.3mm à faire, repéré par gravure sur les pièces). Pour le moment, je n'ai pas trouvé de solution.

Et le dessous :

Et le capot moteur (zut, encore raté, un peu trop à gauche !!!)

Pour le blanc, à la description vous aurez tous reconnu le pot No 34, pour le bleu, c'est un mélange à 50% de 65(=RLM 65) et de 89

On respire, on peut vernir tout ça au Klir.
Et comme nous on est des adultes, on peut s'envoyer une petite bière parce qu'on l'a bien méritée !

Derniers détails

Il y a un petit ajout à faire sur le fuselage :
Si le guignol de la tringlerie de commande de la gouverne de direction est figuré sur la dérive, en revanche, la tringlerie est absente sur le fuselage. On la représente avec un bout de plastique étiré. La tringlerie de la profondeur est elle finement représentée.

Voila en gros ce qui reste à monter :

Alors, de gauche à droite et de bas en haut :
Les skis, le collecteur d'échappement, l'hélice (très fine, seul un petit ébarbage est nécessaire), le moteur, la petite godasse et la béquille.

Au niveau du moteur, il n'est pas détaillé car il sera à peine visible sous le capot (et encore avec une rampe de projecteurs de DCA). Par contre, il est à l'échelle, ce qui signifie que monté tel quel, il ne rentre pas dans le capot, ce dernier étant nettement plus épais en maquette qu'en réalité. Il faut donc raboter sauvagement les culasses... Un travail de sculpture est nécessaire pour permettre à l'axe de rentrer dans le bloc moteur.
En revanche, le fabriquant fourni la rampe de distribution, et avec un peu de fil d'étain et d'huile de coude, on doit pouvoir représenter le moteur et le laisser visible car la découpe des pièces du capot est celle des véritables panneaux.

En attendant, voici les godasses :

Les attaches des sandows des skis sont refaites en chutte de boite de glace. Il va être tout mimi avec ses petites chaussures vertes dans la neige...

Il faut aussi faire un petit anneau (diamètre 0.5mm) sous le capot pour recevoir les sandows des skis. Idem sous le fuselage derrière les jambes de train.

Ce matin, passage de la couche protectrice de Klir.

Voici un petit montage à blanc pour se donner du courage :

 

Décoration

Lors du détourage des décals, j'ai constaté qu'ils étaient vraiment très fins, et j'ai eu très peur pour leur qualité adhésive, car il y a aussi peu de colle. Finalement, j'ai décidé de les poser "au Klir" et je trouve que ça donne du tonnerre ! En plus cette méthode évite l'apparition de bulles d'air sous les motifs... Je crois que je vais devenir accro !!!

Un petit peu de brossage à sec de métal (Humbrol 56) pour faire ressortir les portes, les panneaux démontables, les impacts de glace sur le dessous et l'empennage, et les parties cloquées situées derière les échappements.
Quelques gouttes de gris moyen dans les gravure représentant les ailerons donnent un peu de profondeur.

Et le petit coup de vernis mat... avant les prochaines grosses angoisses !!!

Un peu d'avancement...

D'abord, il y a eu la couche de vernis mat, puis surmoulage de pare-brise parce que celui de la boîte est non seulement un peu épais, mais aussi moyennement transparent... La qualité du plastique est acceptable, mais je ne sais pourquoi dans ce genre de marques, les verrières sont traitées comme les pièces opaques : bien lisses à l'extérieur, et grossièrement taillées à l'intérieur. Moralité, on voit des stries pas très réalistes. Dans ce cas, le surmoulage était facile : seulement 3 loupés avant la bonne pièce !

Vue de haut, là c'est bien d'équerre

Mais lorsque j'ai voulu coller l'aile supérieure, il m'a fallu renoncer... En dépit de tous les assemblages à blanc et des ajustements préalables, de nombreux ajustements sont à prévoir, et aussi pas mal de sueurs froides : si un mat se décolle adieu la belle peinture...
J'ai du être happé dans la cinquième dimension lors du collage des mats...
Pourtant j'avais fait mes gabarits...

Je viens de me rendre compte en rangeant le matériel, que j'avais foutu les skis à la poubelle par inadvertance. Ils devaient être sur la macule...
Pas retrouvé mon sac dans la poubelle du vide ordure (beuark)
Et bien maintenant y'a du scratch à faire... Bon, c'est pas la pièce dure à faire, mais je me serai bien passé de ça !!!
C'est entièrement de ma faute alors tant pis pour mes pieds !!!
Aujourd'hui, le programme c'est collage de l'aile et fabrication des skis...

C'est partiiiiiii !

J'ai passé un jus gris moyen dans la gravure des ailerons, ça rend bien sur le blanc (ça fait une sorte d'ombre) Et un petit brossage à sec d'alu sur le capot , mais léger. Sur les photos ça se voit mal car le flash écrase les couleurs claires.

Sinon, j'ai pratiquement terminé le master des skis, il faut encore le dégrossir, mais c'est en bonne voie (taille réelle 20mm):

Il est temps car l'escadrille de bombardement attend toujours son escorte (Tupolev SB2 Novo acheté en Ukraine pour le style) :

Bon j'ai pu bosser un peu sur le bestiau cet après midi.

Le mauvais alignement est du en fait aux pièces qui constituent la cabane...

Donc, je l'ai refaite en scratch. Mais finalement, on se demande quelles sont les pièces qui sont mauvaises dans le kit : les mats ou la cabane. Perso, je pense que les mats c'est le plus dur à refaire, alors je décrête que c'est la cabane qui est navrante. Dans l'histoire, elle aura aussi gagné en finesse !

Bon, plus que ces satanés haubans à installer avant de coller le Schvetsov...

Entre temps je suis tombé sur une série de photos de I15Bis restauré. Il apparaît que les cerclages acier des capots moteur sont trop larges, mais il s'agit d'une gravure en relief sur le kit, un peu dur à corriger. (et aussi un peu tard !)

Le collage de l'aile supérieure est enfin correct, les haubans sont en train d'être posés, façon "marine à voile"., et le master du ski passe au silicone cette nuit...

On voit le ski, le jus de gris passé dans la gravure des ailerons, et la "crasse de doigt" passée sur l'aile pour lui donner un petit air de vécu. Je trouve pour ma part, que le rendu de l'entoilage est très réussi par ICM.

Les haubans sont commencés. Pour le fixer, j'ai d'abord percé des trous de 0.3mm à l'endroit des fixations, puis, réalisé des petit émérillons avec du fil de pêche (0.12mm) qui ont été collés dans ces trous. Les haubans passent dans ces émérillons et c'est assez réaliste. la difficulté va se trouver au niveau des entrecroises des haubans doubles, qu'il faudra bien coller "dans l'axe"....
Mais avec ma super webcacam à 29Euros, il n'y a pas de position "macro" et on ne les voit pas sur les photos à cause de la résolution...
Donc les haubans en photo, c'est pour la prochaine fois !!!

Alors, comme il n'y a pas beaucoup d'actualité sur le group build, j'essaye de vous montrer où j'en suis avec la chose : (faudra faire des efforts pour voir, car la webcacam à 29 Euros ne voit pas grand chose le soir...

Sur cette photo de l'agence Tass on s'aperçoit que le maquettiste à decollé un mat de la cabane en positionnant le modèle pour la photo, et aussi on distingue à l'arrière plan l'Albatros d'un certain Manfred Von R. qui a tenu à venir pour nous donner un point de comparaison et se faire une bonne idée de la taille du moustique.

Alors, les haubans sont presque tous installés, le moteur est collé, reste à les peindre, à faire les tirages en résine pour les skis et monter ceux-ci avec des haubans, oh-si!!!

Aujourd'hui, je peux prendre quelques photos en plein jour !

Petite photo qui met en valeur les haubans tous installés, mais non peints, et avec les entrecroises pas encore collées à mi hauteur

Là on voit la pipe d'échappement qui a été évidée au forêt de 2mm.

Une petite touche de noir mat pour donner de la profondeur et l'effet sera top moumouthe

En comparant avec les premières photos du montage, on remarque que le cabane refaite en plastique étiré a sérieusement gagné en réalisme...

Alors ça y est, j'ai fait des tirages des skis en résine.
Il m'a fallu attendre d'avoir d'autres choses à faire en résine (sièges de Carreidas 160 en l'occurence) parce que sinon ça gaspille beaucoup !

Alors, il est pas tout mimi avec ses pantoufles que je lui ai tricoté avec amour ??

Et tant qu'on y ait, on pose l'hélice et l'Albatross V de Manfred à côté...
C'est vraiment pas gros comme taxi !!!

Voila, la fin approche, je sens que Derrière je vais embrayer sur un Yak9 Dako Plast !

Diorama

Ca avance !!!

J'ai ressorti le "bicrabonate de coude", un petit support avec un cadre photo, une chutte de "gazon" pour train électrique et de la peinture acrylique. Ambiance dégel...gadoue and co

Il reste à monter les sandows qui stabilisent les skis en vol. Les haubans ont été peints avec de l'acier Humbrol 56. Et pour finir, le pitot, coupé et mis de côté pour éviter le malheur.

Il reste à peindre le bas des jambes de train en alu, à finir les skis et à donner un peu de noir d'échappement sur le fuselage.

L'hélice a été un petit peu améliorée : tout d'abord on perce le devant et ensuite on découpe les dents du système de démarrage extérieur (optionnel).

Voila, c'est bientôt la fin...

ça y est, la bête est quasiment achevée, il me reste à passer un jus sur les trappes de marchepied et mettre un peu de noir de pot d'échappement et ça sera OK. Petite présentation ambiance dégel (Boris, démonte ces roues de ta charette et remets les sur l'avion, bistra !!!!)

Vraiment mignon comme avion, je crois que je vais partir faire un tour dans les '30...

I15bis au 1/72, effectivement, c'est petit, genre pas trop gros...

Longueur = 8,5 cm, envergure = 14cm

A bientôt.

Martial pour master194.

Publié le 02/01/06