Hurricane Mk II C

Réalisé par Yannick Coronil

 

Informations :

Echelle :

1/48
Marque : Revell
Longueur : 252 mm
Envergure : 204 mm
Nombre de pièces : 93
Référence : 04571
Type : plastique injecté
Lignes de structures : en creux

 

Histoire :

Je ne sais pas que peut-on dire de plus de se formidable chasseur, si non quelques points importants.
Premier chasseur monoplan de la RAF, illustre dans la participation à la Bataille d'Angleterre, " il abattit plus d'avions allemands que tout autre moyens de défense réunis "! Cependant moins performant que le Spitfire, il demeurera à jamais dans son ombre.
Des 1941, il sera remplacé progressivement par des avions plus modernes. Mais sa maniabilité faisait du Hurricane une plate-forme de tir redoutable! Ceci poussa l'état-major à le transformer, pour d'autres types de missions, plutôt orientées vers l'attaque au sol !
Plus de 10 000 exemplaires furent construits pas Hawker!

La maquette :

Revell a réédité la maquette Hasegawa, sortie en 1997. Revell nous propose le Mk II c , la version la plus produite! C'est, d'après les bouquins, la meilleure production au 1/48 de l'avion. La seule différence avec le modèle Hasegawa réside dans la boîte, illustré différemment. La notice est très claires et les décalcomanies très fines et bien illustrés!
Deux appareils de la RAF opérants depuis l'Angleterre sont proposés :
-n°87 Squadron, basé à Charmy Down en septembre 1942, codé LK°?. Camouflé en vert foncé/gris océan sur les extrados et noir sur l'intrados.
-n°1 Squadron basé à Redhill en juillet 42, codé JX°Y. Camouflé en vert foncé/gris océan et gris moyen pour l'intrados.
La maquette est bien détaillé et le montage est à la portée des plus jeunes ( normal j'en suis un! ).Cet avantage est important car la boîte est à un prix très abordable!

Montages :

Pour suivre la tradition, je commence par le cockpit!
J'ai tout d'abord repéré toutes les pièces correspondantes au cockpit, aux soutes des trains ainsi qu'aux trains eux mêmes. Car j'ai décidé de tout peindre sur les grappes !
A l'aero, je passe deux couches de vert intérieur, sur toutes les grappes concernées, demi fuselages, siége, plaque blindé,…
Après séchage, j'assemble les pièces, qui reçoivent un jus marron/noir ( peinture Tamiya acrylique) et un brossage à sec, pour donner un peu de volume à l'ensemble !
Le tableau de bord reçoit sa décals et on peut fermer les demi-fuselages.
On s'attaque maintenant aux ailes. Il suffit de coller l'extrados et l'intrados, sans oublier avant, d'installer la soute du train.
L'avion est en crois, avant de s'attaquer à la peinture, on rectifie à l'aide de mastic et du ponçage qui va avec, les quelques petits défauts de jointure.


Peinture :

L'avion choisi porte le camouflage vert foncé/gris océan sur l'extrados et gris moyen sur l'intrados.
Je commence part la teinte la plus claire ( gris moyen ), que je passe en deux couches sous l'avion. Avant ça j'ai, tout de même, masqué la soute du train et le cockpit !
On masque en suite l'intrados de l'avion, pour aller sur l'extrados, peindre en gris océan. A ce stade j'ai commis une erreur! Car j'ai peint toute la surface supérieur de l'avion. J'ai en suite masqué, les parties à garder en gris océan et j'ai peint en vert foncé. Ou est l'erreur?
Sachant que j'utilise de la peinture Humbrol enamel, même si j'ai beaucoup dilué, on a maintenant deux épaisseurs de peinture. Le gris océan et le vert foncé!! L
Mais bon, c'est trop tard, il faut appliquer du vernis brillant, pour préparer l'avion à la pose des décals.
Celles-ci ce placent très bien et le seul regret c'est de ne pas avoir de produits assouplissants.
On vernis sans tarder l'avion en mat. J'ai refait une autre connerie, j'ai mal dilué le vernis pour l'utiliser avec l'aero. Après l'application l'avion est totalement recouvert de taches ( un genre, " peau de serpent " )! Pour rectifier un peu, on prend un pot neuf (peut-être que à§a vient du vernis),et on le dilue comme il faut. Le résultat est meilleur mais on n'a pas réussit à éliminer l'effet de la couche antérieure!


La patine :

On commence par surligner au crayon les lignes de structure. C'est très simple on prend un crayon de couleur marron, un taille crayon et une gomme. Le crayon doit-être tout le temps, bien taillé. On passe sur les lignes de structure autant de fois que l'on souhaite et si on dépasse, un coup de gomme et on recommence! Voilà la technique que j'utilise, mais je ne suis pas trop satisfait, je n'ai pas l'impression que c'est réaliste, comme le jus!
Pouvez-vous me donner votre avis?
En suite, j'ai essayé d'éclaircir les panneaux! On prend un ml de diluant pour deux ou trois gouttes de gris clair. Avec l'aero, on passe ce mélange au centre des panneaux, plusieurs fois. On arrive ainsi à ternir la peinture.
Place au Jus. De la peinture Tamiya noir mat, très dilué à l'alcool à 96° et un pinceau fin fera l'affaire. On passe dans les angles et sur les pipes d'échappements. On reproduit les coulés d'huiles, les sorties d'échappement.
L'étape finale, sera d'érailler l'avion avec de la peinture argent. Pour ce faire on utilise une aiguille à coudre et on passe très légèrement sur les trappes qui sont sujet à une usure fréquente.
Pour finir, il ne manque plus qu'à coller antenne, tube Pitot, train. La verrière est découpé, et on s'aperà§oit que la partie coulissante est trop épaisse. Etant donné que je ne sais pas thermoformer, je me limite, avec regret, à la poser à coté de l'avion!


En conclusion, je peux dire que l'avion est très facile à monté, il procure un grand plaisir car il ne pose pas de réel problème. Je conseille fortement ce kit, qui en plus présente un prix très intéressant.

Peinture Humbrol :

30 vert foncé
33 noir mat
78 vert cockpit
106 gris océan
145 gris moyen

Documentation :

Wing Master n°18
Hawker Hurricane par Mister Kit et J.P. De Cock, edition Atlas.